Tout sur le rachat de crédit à l’étranger

Accueil / Le rachat de crédit à l’étranger

Comme nous le savons, dès lors qu’un emprunteur est fiché à la Banque de France, il devient difficile pour lui de souscrire à nouveau à un crédit. Dans le cadre d’un rachat de crédit, cette éventualité reste même impossible. Peut alors venir l’idée de souscrire à un rachat de crédit à l’étranger. Cette solution est également envisagée dans de nombreuses autres situations. En effet, c’est un processus tout à fait possible, mais qui ne reste pas sans danger.

Le rachat de crédit à l’étranger pour l’interdit bancaire

Pour un interdit bancaire, les risques sont grands, notamment s’il décide de faire appel à un intermédiaire pour l’assister dans la procédure. Dessinons un peu la situation : sur internet, nombreux sont les courtiers qui font miroiter des promesses de possibilité de rachat de crédit, quelles que soient les éventuelles difficultés. On vous promet notamment un rachat de crédit à l’étranger efficace et tout à fait sécurisé. Mais il faut faire attention, car généralement, la transparence fera défaut, car il vous sera impossible de comparer les offres et les formules. Si vous souhaitez véritablement faire racheter vos crédits à l’étranger, le mieux est de faire le déplacement par vous-même.

Le rachat de crédit à l’étranger pour les expatriés

Le conseil reste le même : il vaut mieux vous déplacer par vous-même dès lors qu’il s’agit d’un rachat de crédit à l’étranger. Pour un expatrié, la seule condition est d’apporter la preuve qu’il vit bien dans le pays où il souhaite faire sa demande de rachat de crédit. La demande de rachat sera donc formulée auprès d’une banque étrangère, qui sera par la suite en charge de solder les prêts contractés en France pour les regrouper en un seul nouveau prêt.

Le rachat de crédit immobilier à l’étranger

A titre de rappel, sachez que dans le cadre d’un rachat de crédit immobilier, le regroupement des crédits en cours n’est pas le but à poursuivre, il s’agit plutôt de renégocier les modalités du crédit.

Cette opération peut s’avérer délicate dans le cadre d’un rachat de crédit à l’étranger. Il faudra que la banque dispose de la garantie nécessaire à l’octroi du crédit. Généralement, l’idée de prendre une hypothèque sur le territoire français pourrait laisser l’institution perplexe. Pire encore, si vous choisissez un pays hors zone euro, s’ajoutera également le problème des taux de change. L’avantage financier dans ce cas peut vite être altéré par ces modalités quelque peu compliquées.

Le courtier dans le cadre d’un rachat de crédit à l’étranger

Le principal problème est toujours l’intermédiaire. En principe, préférez toujours un déplacement personnel. Néanmoins, au pire des cas, vous aurez toujours la possibilité de vous trouver un courtier. Généralement, il est conseillé de se méfier des courtiers en ligne. Nombreux sont ceux dont les paroles sont miroitantes, mais dont les résultats peuvent vite devenir un désastre financier. Ainsi, combien même le courtier vous propose une offre des plus intéressantes, il faudra commencer par vérifier la fiabilité et la notoriété d’un établissement avant de s’y adresser.

Il faut faire attention à certains points dans le cadre d’un rachat de crédit à l’étranger

Internet ! C’est là où l’on peut tout trouver et tout faire rapidement. Mais si vous souhaitez faire un rachat de crédit à l’étranger, il faudra vous méfier de ces sites qui proposent le rachat de crédit à l’étranger pour les interdits bancaires, avec des modalités et des conditions un peu trop faciles. Il faut savoir que pour la plupart, ils ne sont même pas habilités à octroyer des crédits, car ne sont pas inscrits comme étant des établissements financiers. Pensez toujours à vérifier l’inscription de l’établissement auprès de l’organisme de régulation financière du pays.